Mythe de la Création

Au tout début, rien n’existait. Rien, mis a part sept entités de puissance phénomenale. Ces sept entités étaient les Primordiaux. Les Premiers. Les vrais parents du multivers. Durant leur existance, ils eurent l’idée de créer autre chose. Une Oeuvre qui les refleteraient tous.

Ainsi, Génésia, la première Primordial, libéra sa toute puissance dans le vide. Son essence créa le Multivers. Le Multivers était infiniment vaste mais plat et sans vie. Et ce fut le premier sacrifice.

Devant toute cette splendeur, Anarkys, le deuxième Primordial, libéra son essence dans le Multivers, ce qui eut pour effet d’érriger les montagnes, creuser les oceans et de créer la vie. Et ce fut le deuxième sacrifice.

Lorsqu’ils virent la vie naitre dans le Multivers, Malum et Bénétar, les troisième et quatrième Primordiaux, liberèrent leur essence dans la Création. Malum emplit une part de la vie d’une malice épouvantable et Bénétar fit don de la bonté au reste de la vie. Une guerre éternelle s’ensuivit entre les forces du bien et du mal. Et ce fut les troisième et quatrième sacrifices.

Quand il vit cette guerre qui menaçait de réduire leur Oeuvre, Neutralis, le cinquième Primordial, fit don de son essence dans le Multivers. Ce don offrit la neutralité a la Création. Et les forces neutres commencèrent a proteger la balance des choses. Et ce fut le cinquième sacrifice.

Le tableau achevait a sa fin, mais il n’étais pas encore parfait. C’est ainsi que Jus, le sixième Primordial, offrit son essence a la Création en lui donnant la Loi. Et la Loi fut. Et elle régit les forces physiques et magiques de la Création. Et la Première Loi fut que le septième ne pourrait terminer la Création avant qu’il ne soit temps. Et il fut ainsi. Et ce fut le sixième sacrifice.

La Création évolue encore avec l’essence des Six Premiers. Mais elle est incomplete. Imparfaite. Le temps approche ou le Septième Primordial, Finath, finira le travail de ses frères et soeurs.

Écris tel que raconté par Eldon Soubressaut.

Mythe de la Création

Le Crépuscule Yanarchist